INFO:   A compter du 1° Mars, la déchetterie ne reçoit plus les déchets verts. Ils sont à déposer au lieu dit "La Plaine" (suivre le fléchage VEGETAUX" direction Blancardy) ICI, le Flyer   
Menu
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
12 Abonnés
Webmaster - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Histoire - Le Général Barre

 

Le Général Barre
Né à GORNIES le Général BARRE Décédé à Nice le 5.12. 1993 à l’âge de 103 ans, après une riche carrière militaire est resté dans les mémoires du village de Moules et Baucels. Fernand BARRE fils d’Adolphe et de Louise CLARIOU est Né le 14 Mai 1890 à Gorniès. Quelques années plus tard sa Famille vient à Moules et Baucels et réside au domaine de Blancardy, son Père y est cultivateur. Une famille de sept Frères et Sœurs dont un garçon Arthur né à Blancardy aux Baucels. Fernand est Berger, mais à 18 ans il part à Montpellier et s’engage comme volontaire pour 3 Ans le 16 Mai 1908 dans le 154eme régiment d’infanterie (Matricule 439).
Nous n’avons pas de photo de lui seulement son signalement : cheveux blonds, yeux
bleus, front découvert, nez moyen, visage ovale, bouche moyenne, menton rond,
taille 1m76. Il termine ses 3 ans comme sergent, ayant pris gout au service, il se réengage, admis comme aspirant à l’école militaire d’infanterie.
Parti pour l’école de sous officiers de St Mexan, il devient par la suite sous lieutenant
au 96eme régiment d’infanterie. Passe au 3éme régiment de tirailleur, gravira tous les
échelons et pour devenir capitaine par un décret du 4 octobre 1916.
Fernand Barre participe à la «grande guerre» plusieurs blessures et éclats d’obus au
visage et sur le corps. Et plusieurs fois distingué, en 1915 : «a conduit vaillamment sa
compagnie jusqu’à la 2éme Ligne allemande.»le 10 mars 1916, « Officier d’un courage
et d’un Sang Froid remarquable … » Autre citation du 16 Avril 1917 « s’est porté très
crânement à l’attaque des tranchées allemandes et bien qu’ayant perdu 5 pièces
détruites par obus, a continué à progresser jusqu’à portée des grenades de la tranchée
allemande. Blessé, recouvert de cadavres et laissé pour mort, durant toute la journée,
il est parvenu à se dégager à la nuit et à revenir reprendre le commandement de sa
Cie.» Cité à l’ordre général N° 75 « Officier d’un courage et d’un sang froid remarquable,
d’une grande valeur militaire .A fait de sa Cie une Unité d’élite, dans les journées du
23 au 26 octobre a pu arrêter et faire replier en désordre des vagues d’assaut allemandes, au moment où elles allaient atteindre nos tranchées ».
Il reçoit plusieurs DECORATIONS : le 10 Mars 1916 est fait Chevalier de la légion d’honneur
- Croix de Guerre avec 3 palmes et 2 étoiles Argent 1 étoile de bronze.
Et plus tard Croix du combattant. Médaille commémorative de la grande Guerre …
Poursuivant sa carrière militaire, il est détaché à la direction des communications
de l’armée du Rhin en 1924. Puis il devient instructeur à l’école d’infanterie, prend en
1931 le commandement du centre de perfectionnement des sous officiers de carrière
d’infanterie de la VALBONNE au nord de Lyon.
Affecté au 1er régiment étranger qui Débarque à Oran le 24.4.35.d’où il part pour rabat.
Nommé au grade de Lieutenant colonel le 25 décembre 1935 il est Affecté au 6éme
Régiment du Levant qui débarque à Beyrouth le 24.4.1936
Bien sur, la Guerre de 39/45 fait partie de ses combats et participe en 1944 à la bataille
de Monte Cassino. Plus tard il commande la légion étrangère à Sidi Bel Abbès.
Et termine sa carrière comme général de division trois étoiles.
Il eu plusieurs épouses : BERTRAND Madeleine Fernande épousée en Mars 1946 au Maroc, puis Marie Louise ESCAVI en septembre 1954 à Nice, puis toujours a Nice le 20 octobre 1979 mariage avec Adrienne MERLE.
Vers 1965 (75 ans) bon pied bon œil, il revenait régulièrement à Moules chez ses sœurs Louise et Berthe, rendant souvent visite a sa sœur Ida a St Hippolyte du Fort (en partant a pied, par la voie de chemin de fer).
Les anciens se souviennent d’un homme courtois, faisant journellement de longues
marches dans notre belle garrigue.
F. BEZZINA.
 

Date de création : 21/10/2011 @ 19:17
Dernière modification : 04/12/2016 @ 15:09
Catégorie : Histoire
Page lue 3373 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


La Météo
Calendrier
Les Délibérations

Fermer Année 2010

Fermer Année 2011

Fermer Année 2012

Fermer Année 2013

Fermer Année 2014

Fermer Année 2015

Fermer Année 2016

L'histoire de la commune

Fermer Histoire

Recherche



^ Haut ^